Des études littéraires de hasard l'amènent à professer quelques années l'espagnol à Marseille.
Il se lasse vite et monte un atelier de bijoux et d'objets de décoration, tout en étant guitariste et chanteur de rumbas avec un groupe de gitans marseillais.
Il se met alors à inventer ses propres musiques et ses premières chansons avec son ami Gérard Ottaviano à Aix en Provence.

- 1975 à 1985, avec le spectacle «Astier et le Glaucoscope» accompagné par Michel Luciani et Jean Mougne aux guitares et Jacky Lambert à l' accordéon, nombreux spectacles et tournées, plusieurs télés entre Marseille, Genève et Paris. Violoniste, il tourne et compose pour le réalisateur Roger Kahane, dans Varinka, Papa Poule, Les deux frères, (dramatiques télévisées).

- 1986, il se lasse de la chanson, et crée une collection d'objets d'écriture qu'il expose et vend dans de nombreux salons internationaux.

- 1995, travaillé par la nostalgie de la scène, il revient à la chanson comme un serpent de mer. Il rencontre ceux qu'il baptise  «Les frères Sakarine» : Jean Baptiste Laya, guitare, Patrick Fournier, accordéon, et Antonio Licusati, contrebasse, qui donnent à son tour de chant une couleur swing et une nouvelle énergie. Ils se produisent dans de nombreux festivals de chanson française et enregistrent ensemble trois albums.

Il écrit également des chansons en duo pour la « comédienne-chanteuse-peintre » Dominique Mac'Avoyqu'il invite souvent dans ses concerts, et avec qui il enregistre en 2010 « Délires et vicissitudes de l'amour ».

A la même époque il édite le premier «Lexique d'argot européen» (EAN 9782950735652), ou : « Comment maîtriser le casse-toi pauvre con en six langues », ce qui lui vaut d'être souvent affublé du nom de Professeur Astier.

astier5@hotmail.com